Morau E. 16/06/2022

Le Maroc ou la France, ça fait toute la différence

tags :

Morau part chaque année au Maroc, le pays de ses parents. Il est frappé de voir les différences qui existent avec la France.

La première différence entre le Maroc et la France, c’est la santé. Je donne un exemple. L’été dernier j’étais avec ma famille là-bas, et on est allés à la piscine. Je suis rentré et je me suis payé une belle otite ! J’avais très très mal à l’oreille. Rien ne me soulageait. Il fallait donc faire venir un médecin pour me soigner, pour regarder mon oreille et voir s’il n’y avait pas d’infection.

Je pensais que le système fonctionnait comme en France. Le docteur te reçoit, il prend ta carte Vitale, tu payes et t’es remboursé ! Sauf que ça ne se passe du tout comme ça dans mon autre pays ! Il a fallu payer un total de 100 dirhams pour une visite médicale. Un coût très élevé là-bas qu’une personne avec un salaire moyen ne peut pas se payer.

La double peine : en plus du médecin, maintenant il faut payer le traitement médical.

Payer cher pour se soigner

Une fois sorti du cabinet, avec mon père on se dirige vers la pharmacie. Comme en France c’est un endroit très bien tenu, très propre, ça donne envie de rentrer ! Sauf que pour en sortir, il faut aussi payer. On commande  le traitement pour mon oreille et là, surprise, pour deux ou trois médicaments c’était 90 dirhams… Un coût, encore une fois, qu’un salarié moyen ne peut pas s’offrir sur place.

Par exemple, mon grand-père de 70 ans qui n’a pas beaucoup de retraite au Maroc est obligé de demander de l’argent à mon père pour se faire soigner. Ce n’est pas normal.

Régler ses soucis avec un billet

Autre différence entre la France et le Maroc : la police. Là-bas un petit billet et ça repart !

Un jour, on voulait partir à la plage en famille, en voiture. Mon père a pris le volant, ma mère à côté de lui et mes deux frères et moi derrière. En arrivant à un rond-point, on s’est retrouvés avec une voiture de gendarmes : sans le vouloir, mon frère et moi nous n’avions pas mis notre ceinture !

Au Maroc c’est puni de 1 000 dirhams. Pour éviter ça, il y a une technique qui consiste à donner entre 50 et 100 dirhams au gendarme et ils te laissent partir. C’est ce qu’a fait mon père, et c’est ce que font les habitants marocains pour éviter une amende plus grande. Ce qui n’est pas le cas en France…

Morau, 14 ans, collégien, Pau 

Partager

Commenter