ZEP 27/11/2023

1/2 Vivre à l’hôtel, c’était « la honte »

tags :

Yasmine ne parlait pas de sa situation à ses amies. Elle a tout fait pour que celles-ci ne découvrent pas son lieu de vie : une chambre d'hôtel, partagée avec le reste de sa famille.

Quand elle est arrivée en France, Yasmine a passé quatre ans dans un hôtel social, avec sa mère, son frère et sa sœur. Une période que pendant longtemps, elle a voulu oublier : oublier la honte, mais aussi la peur que quelqu’un au collège découvre sa situation. Aujourd’hui, la page est tournée, elle est prête à assumer et à faire passer un message : 

« On s’en souvient. Ça nous a beaucoup marqués. On se dit : “Comment on a fait pour vivre là-bas ?” »

« Il n’y avait pas de cuisine, juste un robinet. On avait acheté une plaque, histoire de faire des petits plats. Mais c’était en cachette. L’hôtel l’interdisait. »

Toutes les créations sonores de la ZEP sont disponibles sur notre site et sur les plateformes de podcast : Spotify, Apple podcast, Deezer, SoundCloud, Acast et YouTube.

« Quand on sortait des cours, je faisais tout un détour pour rentrer. Sinon, on serait passées devant chez moi, et mes copines auraient vu que j’habitais dans un hôtel. Sur la porte, il y avait marqué “hôtel social”. »

« Avant, dans notre appartement, mon père habitait avec nous. Mais quand on a appelé le 115, il n’est plus venu. »

Yasmine, 17 ans, lycéenne, Paris

Illustration © Léa Ciesco (@oscael_) // Musique Kiala Ogawa

Journaliste : Perrine Bontemps

Partager

Commenter