ZEP 06/09/2021

VIDÉO - Environnement : je mets les petits pas dans les grands

tags :

Des plages de sa région au wwoofing dans un écolieu, Chloé s'engage pour un avenir plus vert. Au fil des rencontres et des expériences associatives.

On peut tous jouer un rôle. On peut tous agir, à n’importe quelle échelle et dans n’importe quel domaine. Pour l’environnement, il y a plein de petits pas encore à faire. Je viens de Vendée, de La Tranche-sur-Mer. J’ai grandi au bord de la mer. J’ai passé mes diplômes pour être sauveteuse sur les plages.

 

Été 2018. Je surveillais sur la plage, comme habituellement. Cet après-midi-là, je me suis rendu compte que je ramassais beaucoup de déchets : des bâtonnets plastiques, des petits emballages de gâteaux… Ça m’a fait un gros déclic parce que c’est la plage où j’ai grandi. À cette époque, je commençais le surf et je me suis dit : j’ai envie de faire quelque chose, d’agir pour la mer. J’ai trouvé l’association Surfrider, ça a été l’effet boule de neige.

Une association par et pour les jeunes

De là, il y a eu, après l’année Erasmus, une envie de faire un stage pour la fin de mon année de droit. J’ai cherché des associations liées à l’environnement, au plaidoyer, au côté un peu juridique pour que ça ait un lien avec mes études. Par mon réseau d’amis du lycée, je suis tombée sur Climate, une association par et pour les jeunes, pour, ensemble, agir sur l’environnement. Après, j’ai commencé à m’intéresser à l’agriculture, à l’alimentation, à comment notre société fonctionne.

Aujourd’hui, je continue d’agir au maximum de ce que je peux et de ce que je m’en sens capable aussi. Au premier confinement, j’ai eu un deuxième déclic : je n’ai pas forcément envie de voir le monde grandir avec des masques, et dans le système dans lequel on est. Mais quel pourrait être le prochain petit pas que je peux faire ?

Les facecams de la ZEP sont à retrouver en intégralité sur notre chaîne Youtube ! Et l’article original de Chloé sur notre site.

Cinq jeunes posent devant notre caméra, notre logo incrusté à leurs pieds.

J’ai arrêté mes études de droit et je me donne l’opportunité de faire autre chose. Aujourd’hui, je suis en wwoofing dans un écolieu en Sologne, Le Bouchot. Vivre avec d’autres personnes, interagir, cocréer et imaginer des choses ensemble, rêver aussi surtout… je trouve que c’est le plus important. Je peux faire plus. J’ai envie de faire plus, j’ai envie d’évoluer encore plus. Mais pour ça, j’ai besoin de temps aussi. J’ai envie de continuer sur cette lancée, de continuer mes pas, et de voir ce que je pourrais encore faire pour demain, pour le monde que j’imagine et que j’ai envie de voir grandir.

 

Chloé, 23 ans, étudiante, La Tranche-sur-Mer

Musique : Kiala Ogawa // Réalisation : Elliot Clarke // © ZEP

Partager

1 réaction

  1. Bonjour Chloé, et si par exemple tu reprenais tes études de droit en te spécialisant dans le droit de l’environnement ? tu pourrais par exemple faire condamner ceux qui polluent mais aussi les conseiller, agir plus fortement avec des associations, etc…
    Bonne journée

Commenter