ZEP 16/01/2023

L’argent fera mon bonheur

tags :

Aderni, Bilal, Rojal et Jacques galèrent pour gagner de l'argent. Entre petits boulots et débrouillardise, l'important c'est de devenir riche.

Bilal, Jacques, Aderni et Rojal ont un but commun : faire de l’argent. Avec tout ce flouz, ils iront voir des matchs de foot en VIP,  ils offriront des cadeaux à la famille et ils voyageront autour du monde. Leur objectif  ? Vivre comme maintenant, mais en mieux.

« Des fois, je me réveille à 3 heures du matin, je me dis : “Vas-y putain, je suis pauvre !” Et puis je me rendors. »

« Quand je serai riche, j’enverrai mes parents à La Mecque. »

« Une fois, j’ai bossé avec le père d’un pote, j’ai gagné 400 euros. Je me suis payé deux survêtements, et avec le reste je me la coulais douce. J’allais à la piscine, j’allais chez un pote, on fumait la chicha, des trucs de jeunes quoi. »

« Si j’étais riche, je voudrais découvrir le monde. »

« J’ai 14 frères et sœurs. Des fois, mes grands frères et grandes sœurs me donnent de l’argent, des fois c’est moi qui en donne aux petits. »

Toutes les créations sonores de la ZEP sont disponibles sur notre site et sur les plateformes de podcast : Spotify, Apple podcast, Deezer, SoundCloud, Acast et Youtube.

« Mes parents ne me donnent pas d’argent, ma mère ne travaille pas et mon père ne gagne jamais la même somme. Il bosse sur les marchés, ça dépend des jours. »

« L’objectif, c’est de partir du quartier. »

Aderni, Bilal, Rojal, Jacques, 16 ans, lycéens, Dammarie-lès-Lys

Illustration © Léa Ciesco (@oscael_) // Musique Kiala Ogawa

Journalistes : Emmanuel Vaillant avec Hélène De Lacoste et Justine Leblond

Partager

Commenter