12/01/2022

Réseaux, applis… Une mine d’or quand t’es mineur·e

serie

Reseller, influenceur·euse, monteur·euse de highlights… Les réseaux et les applis inventent de nouveaux métiers, parfois de niches, que les plus jeunes s’approprient d’autant vite qu’ils ou elles en ont les codes. Ces mêmes plateformes servent de ressources pour exercer des métiers plus classiques sans avoir encore l’âge requis et sans déclarer ses revenus. De quoi gagner de l’argent sans trop de contrainte horaire et acquérir des compétences qui serviront leurs futurs parcours professionnels.

Alexandro revend des sneakers sur StockX et Vinted, parfois pour 1 000 euros la paire. Alexandre s’est initié au montage vidéo pendant le premier confinement : par curiosité, il a proposé ses services sur Discord. Derrière une fausse identité, il s’est vite constitué une clientèle. Precilla se coiffait elle-même, ainsi que ses proches : elle s’est servie d’Instagram pour faciliter le bouche-à-oreille et en faire une activité rémunérée. Quant à Mamady, il a sous-loué le compte Uber Eats d’un pote. En échange, ce dernier récupère un pourcentage de son chiffre d’affaires. Des petits business qui rapportent gros !