• Antoine T. 21/06/2022

    Antoine T. 21/06/2022

    Mon prénom est respecté, mon nom de famille discriminé

    Antoine est fier de la richesse de ses origines. Mais un soir, contrôle d’identité : son nom algérien ne plaît pas aux policiers.

  • Jean M. 09/06/2022

    Jean M. 09/06/2022

    Face au mépris de mon patron

    Pendant sa première alternance, Jean a subi les remarques désobligeantes de la clientèle et de son patron. Il pense à changer de métier.

  • Steph K. 09/06/2022

    Steph K. 09/06/2022

    Un métier sous-payé et réservé aux étrangers

    Comme la plupart de ses collègues, Steph est étranger. Il juge son salaire bien trop faible par rapport à la dureté de son travail, et au mépris qu’il subit.

  • La ZEP 24/05/2022

    La ZEP 24/05/2022

    VIDÉO – Mon afro a une histoire

    Winona a mis longtemps avant d’assumer et d’aimer ses cheveux crêpus. Aujourd’hui, elle porte avec fierté ses coiffures afro, symbole de son identité.

  • Rayan C. 22/04/2022

    Rayan C. 22/04/2022

    Fachosphère : l’islamophobie pollue les réseaux

    Rayan a découvert l’islamophobie à 14 ans, en même temps que Twitter et les comptes anonymes d’extrême-droite déversant des propos haineux contre sa religion.

  • Mayssa A. 18/03/2022

    Mayssa A. 18/03/2022

    Au collège, on ne nous éduque pas sur le racisme

    Au collège, Mayssa a subi le racisme de ses camarades sans que la prof ne fasse rien. Elle aurait aimé un meilleur encadrement en classe.

  • Anissa S. 16/03/2022

    Anissa S. 16/03/2022

    Noire, dois-je rentrer au pays pour trouver du travail ?

    Sénégalaise, Anissa est venue en France pour continuer ses études et travailler. Mais ici, elle est confrontée au racisme et ne trouve pas d’alternance.

  • Irene R. 04/03/2022

    Irene R. 04/03/2022

    On m’inventait des origines

    Parce que ses parents ont dû fuir la guerre au Cambodge, Irène a été élevée dans le flou concernant ses racines. C’est une fois adulte qu’elle a découvert ses nombreuses origines. Isham se sent chez lui aussi bien en Ouganda qu’en France. Pourtant, il est partout considéré comme un étranger à cause de sa couleur de peau métissée.

  • Isham L. 04/03/2022

    Isham L. 04/03/2022

    On me prenait pour un étranger

    Parce que ses parents ont dû fuir la guerre au Cambodge, Irène a été élevée dans le flou concernant ses racines. C’est une fois adulte qu’elle a découvert ses nombreuses origines. Isham se sent chez lui aussi bien en Ouganda qu’en France. Pourtant, il est partout considéré comme un étranger à cause de sa couleur de peau métissée.

  • Celia G. 03/03/2022

    Celia G. 03/03/2022

    Harcelée car j’ai le nom d’un terroriste

    Moquée à l’école, discriminée pour trouver un stage et un emploi, Célia porte le même nom de famille qu’un terroriste. Et elle en souffre.

  • Pierre P. 11/02/2022

    Pierre P. 11/02/2022

    Je suis sri-lankais, pas indien ni pakistanais

    Marie est d’origine laotienne et espagnole, Pierre est sri-lankais. Dans la bouche des passant·e·s, de leurs camarades, et même de leurs ami·e·s, leurs identités se résument souvent à « Pak-pak » ou « Chintoks ». Lorsqu’il et elle contestent ces préjugés, on leur répond souvent que cela n’a rien à voir avec du racisme. Pour Marie, la venue d’un virus depuis la Chine a amplifié le phénomène. Selon Pierre, les campagnes de sensibilisation oublient trop souvent de dénoncer le racisme méconnu qu’il subit.

  • Marie U. 11/02/2022

    Marie U. 11/02/2022

    Je suis d’origine laotienne, pas chinoise

    Marie est d’origine laotienne et espagnole, Pierre est sri-lankais. Dans la bouche des passant·e·s, de leurs camarades, et même de leurs ami·e·s, leurs identités se résument souvent à « Pak-pak » ou « Chintoks ». Lorsqu’il et elle contestent ces préjugés, on leur répond souvent que cela n’a rien à voir avec du racisme. Pour Marie, la venue d’un virus depuis la Chine a amplifié le phénomène. Selon Pierre, les campagnes de sensibilisation oublient trop souvent de dénoncer le racisme méconnu qu’il subit.